Récupérer ses données

Comment peut-on récupérer les données déjà saisies ?

Il existe sur le site plusieurs moyens pour récupérer les données que l’on a saisies :
- soit par l’onglet « Récupération des données », qui permet de récupérer les données selon divers filtres ;
- soit par l’onglet « Descriptif des données », qui permet de récupérer, mais également de réaliser un descriptif des données saisies (pour une entreprise par exemple). Des documents d’aide sont à votre disposition sur ces pages.

Evrest en entreprise

Avoir une bonne représentativité des salariés pour un Evrest en entreprise

Si l’entreprise est petite (moins de 100 salariés), il serait plutôt souhaitable d’utiliser Evrest pour tous les salariés qui en sont d’accord. Pour des entreprises d’effectifs plus importants, vous pouvez utiliser Evrest sur un échantillon, ce qui vous permettra d’avoir une bonne idée des problèmes que vous voulez mettre en évidence pour une charge de travail acceptable (à condition évidemment que le questionnaire Evrest contienne les questions permettant de répondre au problème soulevé dans l’entreprise : ex : stress, douleurs ostéo-articulaires, …). Le choix de l’échantillon doit permettre d’inclure systématiquement les salariés nés en octobre des années paires, que l’on ne doit pas oublier pour autant. 

On peut donc choisir d’interroger par exemple la moitié des salariés, en interrogeant tous ceux nés les années paires, ou le quart des salariés, en interrogeant tous ceux nés entre juillet et décembre des années paires. 
Par ailleurs, lorsque l’on utilise Evrest dans une entreprise, il faut penser à reconvoquer les salariés non vus, ou vus mais dans un cadre autre que systématique, afin de ne pas sous-représenter les salariés présentant potentiellement plus de problèmes de santé.

La démarche Evrest en entreprise

Tout d’abord, il est nécessaire de bien différencier les modalités d’engagement du médecin selon qu’il participe au recueil des données de la cohorte des salariés nés en Octobre des années paires (qui va constituer la référence nationale et/ou régionale) ou qu’il décide de le faire auprès de tous les salariés d’une entreprise afin de fournir des indicateurs santé-travail.

Si, dans la première démarche (constitution de la référence), il n’est nul besoin d’avertir qui que ce soit (le Code du travail précise que tout médecin peut, s’il le souhaite, participer à des études collectives), il semble indispensable, dans la deuxième démarche, de faire part de son projet dans l’entreprise (auprès de la direction et des partenaires sociaux) avant de démarrer le recueil.
L’objectif du recueil spécifique dans une entreprise est de mettre en débat des données collectives chiffrées sur le travail et sur la santé ; plus les partenaires de l’entreprise seront partie prenante et moins il n’y aura d’opposition ou de contestation sur les résultats de la démarche. Ensuite, lorsque les données de l’entreprise seront traitées, soit vous pourrez les comparer aux données globales brutes régionales ou nationales (par branche par exemple) qui sont en ligne sur le site, soit vous contacterez le médecin référent (ou autre référent statisticien-épidémiologiste) Evrest de votre région afin d’être conseillé et aidé pour le faire.

Les médecins n’ayant pas recours au médecin référent régional ou à une équipe « statistique-épidémiologie » peuvent disposer d’un modèle-support de présentation du dispositif général (diaporama Power Point) sur le site EVREST (rubrique « EVREST en entreprise » -« questionnements préalables » - 5ième paragraphe). Pour présenter les résultats chiffrés au CHSCT de l’entreprise, c’est au médecin, ensuite, de rentrer ses propres résultats sur ce support afin de le personnaliser. Il est vivement conseillé de créer un diaporama court avec les résultats principaux et il est aussi très vivement conseillé d’étayer au maximum les chiffres présentés par des hypothèses explicatives recueillies à partir des discussions individuelles survenues au décours de la consultation ou de l’entretien infirmier ; le médecin disposant alors d’indices cliniques cumulés sur le travail et/ou la santé orientant vers de possibles débats au sein de l’entreprise.

Coà»t d'Evrest en entreprise

Problème du coût de l'étude statistique éventuelle pour sa propre entreprise

Pour les médecins du travail participants, un programme d'analyse descriptive simple des données est mis gratuitement à disposition sur le site de saisie (onglet "Descriptif des données"). Ce descriptif est généralement suffisant pour une première approche. 

Pour des demandes plus complexes ou personnalisées, le médecin du travail peut demander de l’aide au niveau du plateau technique de son service de santé au travail, si celui-ci dispose des compétences nécessaires ; si ce n’est pas le cas, il est conseillé de s'adresser à l’équipe référente régionale Evrest pour avoir des informations sur les possibilités d'exploitations en région  (qui nécessiteront éventuellement une participation financière).

Croiser les données Evrest avec des données sur l'absentéisme ?

Il existe 2 possibilités pour mettre mettre en lien les données d'Evrest avec des données d'absentéisme

Il est possible de mettre en lien ces données à un niveau individuel : on peut pour cela utiliser la 4ème colonne du pavé santé pour enregistrer des informations sur un éventuel absentéisme en lien avec le problème de santé soulevé (sur une durée à définir, le plus souvent, les 12 derniers mois). Par exemple : sur la ligne concernant les plaintes aux épaules, on renseignera s'il y a eu ou pas un arrêt de travail dans les 12 derniers mois du fait de douleurs aux épaules.

Il est également envisageable de mettre en lien ces données à un niveau collectif : il s'agirait alors par exemple de produire des graphiques dans lesquels chaque point représente un métier, un service, un secteur, ..., point qui sera positionné en fonction d'une contrainte de travail en abscisse (par exemple les difficultés liées à la pression temporelle) et de la fréquence ou de la durée moyenne des arrêts de travail en ordonnées.

Il n'est en revanche pas autorisé de croiser les fichiers d'Evrest avec les données RH au niveau individuel, à moins que chacun des répondants ait été informé au préalable de cet usage de l'observatoire. Mais avec le risque que le salarié perdre confiance dans le devenir des données médicales qu'il nous confie...